Objectif reflex » Actualité » Sony Alpha 6000 fait-il ombre aux reflex?

Sony Alpha 6000 fait-il ombre aux reflex?

Les hybrides ont depuis quelques années connus des progrès considérables qui font d’eux des concurrents directs des appareils photos reflex. Avec le Nex-6 et le Nex-7 Sony était déjà dans la course. La firme nipponne veut avancer en remplaçant les Nex-Series par l’Alpha 6000 sensé avoir un autofocus plus rapide que celui des reflex. Voyons si Sony Alpha 6000 tient ses promesses.

Une ancienne monture, un nouveau capteur

Annoncé en février dernier, l’Alpha 6000 de chez Sony est disponible début avril 2014. C’est un  hybride basé sur la monture de ses prédécesseurs le Nex-6 et le Nex-7. Donc rien de nouveau sauf que la prise en main est toujours excellente.

Techniquement, le Sony Alpha 6000 se rapproche de l’Alpha 7. Il a prêté à ce dernier les touches programmables C et menu rapide Fn. Il se différencie en outre du Nex-7 par un nouveau capteur CMOS APS-C de 24 méga pixels avec un filtre RGB modifié et une absence de filtre passe-bas. Le tout associé à un nouveau processeur BIONZ X.

L’Alpha 6000 couvre une plage de 100-25600 ISO. Il dispose d’un écran 3 pouces d’une résolution de 921 000 points, d’un viseur OLED à 1,4 million de points, d’une puce NFC et d’une connectivité Wifi et HDMI.

Défi gagné pour l’Alpha 6000?

Le Sony Alpha 6000 est doté d’un autofocus ultrarapide. Cet autofocus est composé de 179 collimateurs répartis sur 91% en hauteur et 92% en largeur du champ, appuyés par 25 collimateurs pour la détection de contraste. 10,6 images par seconde peuvent être capturées en mode rafale. L’attente entre deux clichés dure seulement 0,63 seconde.

Comparé au Canon EOS 1200D et au Nikon D5300, l’Alpha n’est pas encore suffisamment rapide. La réactivité des deux concurrents se situe  encore à une barre au-dessus du nouveau Sony avec respectivement 0,38 et 0,23 seconde d’attente entre deux clichés. Sony a amélioré le démarrage de 25% par rapport aux Nex. Avec un objectif 16-50mm, il traine pourtant à 2,2 secondes et à 1,8 seconde avec une focale fixe (contre 0,55 sec pour l’EOS 1200D et 0,22 secondes pour le D5300).

Le Sony Alpha 6000 risque de décevoir si on s’attend à un hybride plus rapide qu’un reflex. Mais il a beaucoup évolué et ses points forts se trouvent dans l’excellente couverture AF, dans la rapide détection du sujet et dans le suivi autofocus lors des rafales.

Laisser un commentaire