Objectif reflex » Actualité » Renaissance de la photo nostalgique avec le polaroid

Renaissance de la photo nostalgique avec le polaroid

polaroid-scan014

Très apprécié dans les années 50, l’appareil photo Polaroid était un must pour avoir des souvenirs instantanés. Il revient à la mode aujourd’hui pour de nombreuses raisons surtout aux yeux  des photographes et des amateurs de photos de qualité exceptionnelle.

Les appareils photos Polaroid et le marché actuel

Depuis son dépôt de bilan, la firme Polaroid ne produit plus que des appareils numériques. Cependant, elle continue à promouvoir l’utilisation des vieilles argentiques qui circulent sur le marché. D’après les dernières statistiques, 300 millions de polaroids sont encore utilisables dans le monde entier. Certains modèles sont accessibles depuis eBay ou encore dans les vides-greniers. De nombreux collectionneurs proposent également  la vente de ces appareils. Au Pays-Bas, des anciens employés de la compagnie ont décidé de lancer des nouveaux films polaroid appelés « The Impossible Project ». Ces derniers permettent de prendre huit photos pour une valeur de 20€ par pellicule. Les derniers chiffres indiquent une vente atteignant les 550 000 pellicules.

L’histoire du Polaroid et ses nombreux atouts

En plein essor dans les années 70, Polaroid n’hésite pas à offrir des modèles aux grandes personnalités afin de promouvoir son nom mais aussi la particularité de l’appareil. Des célébrités comme Sarah Moon, Walker Evans ou encore Andy Wahrol s’affichent avec l’appareil photo à plusieurs reprises en, en faisant un accessoire incontournable. Au fil du temps, Polaroid se fait une renommée internationale grâce à son utilisation simpliste mais à la variété de couleur que chaque appareil présente. Il est peu à peu délaissé pour être remplacé  par les appareils numériques. Aujourd’hui, le Polaroid se refait une empreinte discrètement dans le genre vintage selon le site Polaroid Passion qui affiche 3 500 vues au quotidien et des membres au nombre de 6 000. D’après le photographe Samuel Kirszenbaum, ce phénomène est dû au fait que les artistes ainsi que les connaisseurs en matière de photographie préfèrent largement la qualité du polaroid à celle du numérique. L’image de ce dernier manquerait d’originalité et de beauté. Toutefois, la nouvelle pellicule proposée sur le marché actuellement reste d’une qualité inférieure à celle de l’ancienne.

Laisser un commentaire